Les Salons de la Cour

05Juillet, 2020, 17:43:43
Bienvenue, Invité. Veuillez vous connecter ou vous inscrire.

Connexion avec identifiant, mot de passe et durée de la session
Pages: [1] 2   Bas de page
  Imprimer  
Auteur Fil de discussion: Introduction Buthride O'coneill  (Lu 7486 fois)
0 Membres et 1 Invité sur ce fil de discussion.
Doumba
Modérateur
Enseigne
*
Hors ligne Hors ligne

Messages: 1 773


« le: 26Mai, 2010, 22:42:45 »

Paris, Palais Royal, Restaurant Takara, 13 janvier 2000.

Buthride savoure un excellent Sukiyaki.

Monsieur Tanaka et son équipe, sont assis en face. Directeur Général d'une société japonaise spécialisée dans les composants électroniques, il est en visite à Paris pour affaire et à fait appel l'entreprise de protection pour laquelle travaille Buthride, afin d'assurer sa sécurité durant son séjour dans la capitale.

Buthride les à pris en charge en début d'après-midi, et c'est la classique sortie après le travail, dont elle a l'habitude avec ses clients.

Les japonais étant assez discrets et réservés, elle est assise à une table séparée, comme le prévoit le manuel pour les japonais.

Le restaurant est de taille modeste et sans risque de sécurité majeur.  Buthride a fait le tour avant de s'offrir un diner, portant plus particulièrement son attention sur les cuisines et les toilettes.

Justement, les toilettes. Cela fait 5 bonnes minutes que Monsieur Tanaka s'y est éclipsé. Certes, les japonais n'ont pas lésiné sur les verres de saké, mais 5 minutes, cela commence à faire un peu beaucoup.

Buthride se lève donc pour se rendre aux toilettes et s'assurer que tout se passe bien.

Une porte laquée noire, bien dans le ton de la décoration du restaurant donne accès aux toilettes hommes. Buthride presse la poignée et pousse la porte.

A l'intérieur, un urinoir et deux cabines. De celle du fond émane une lumière intense, tellement éblouissante que Buthride est obligée de plisser les yeux. Intriguée, elle s'approche pour constater que la porte n'est pas fermée.

Prenant ses précautions, elle l'a pousse du pied pour être encore plus aveuglée.

Il faut quelques instants à ses pupilles pour s'habituer et distinguer un milieu de la lumière une silhouette humaine.

Il s'agit d'un homme noir revêtu d'un manteau sombre. Ses yeux verts semblent luire et transpercer l'âme de Buthride. Il porte nonchalamment sur l'épaule une épée à double tranchant très imposante. Sous ses vêtements, d'étranges mouvements agitent le tissu.

Buthride reste transi par cette vision irréelle.

Soudainement l'homme fait un pas et tant sa main libre vers Buthride. Juste avant qu'il la pose sur la poitrine du garde du corps, Buthride remarque le morceau de bois gravé du signe astrologique de la planète Jupiter qui est suspendu autour du cou de l'homme par une grosse chaîne rouillée.

Que la main se pose sur sa poitrine, l'esprit de Buthride est assailli par une multitude d'images et d'informations qui lui font perdre la notion du temps.

...

Lorsqu'elle retrouve ses esprits, Buthride est seul dans la cabine des toilettes, une épée de templier à la main. L'image d'un Dragon orne cette épée.

Cette arme en main, une scène apparaît à l'esprit de Buthride :

Un duel à l’épée au pied d’une colline. Le mont est ceint de plusieurs cercles concentriques de remparts qui protègent les habitations érigées au sommet.

Elle joute amicalement contre son adversaire, un terrible bretteur doté d’une arme
magnifique et redoutable. La lame de cette épée, longue et large, est particulièrement lisse,  polie comme un miroir. Elle est enchâssée dans une garde en or dont les arabesques  descendent le long de l’acier. A l’autre bout, le pommeau représente une tête de dragon.


Un raclement de gorge à côté sort Buthride de sa vision. Par réflexe , elle plante son épée dans le sol, ce qui la fait disparaître, comme volatilisée.

A côté, on pisse dans les toilettes.
Journalisée

Trinités : MJ
Atrusd Giblerto : PbF Le Destin d'Eugène
Logicielle
Double solde
*
Hors ligne Hors ligne

Messages: 141


« Répondre #1 le: 26Mai, 2010, 23:09:56 »

Je me retourne de la façon la plus naturelle possible, le visage impassible et me dirige vers la sortie afin de retrouver ma table, monsieur Tanaka, et ma lucidité.


Je jette au passage un regard discret vers l'homme pour m'assurer de son identité.
Journalisée
Doumba
Modérateur
Enseigne
*
Hors ligne Hors ligne

Messages: 1 773


« Répondre #2 le: 27Mai, 2010, 02:11:57 »

L'homme dans les toilettes est un des collaborateur de Tanaka.

Quand tu retournes à ta table, Tanaka a repris sa place et se sert des sushis.
Journalisée

Trinités : MJ
Atrusd Giblerto : PbF Le Destin d'Eugène
Logicielle
Double solde
*
Hors ligne Hors ligne

Messages: 141


« Répondre #3 le: 27Mai, 2010, 07:13:29 »

J'essaye de remettre mes idées en place.
Je machône ce qui reste de mon sukiyaki plongée dans les souvenirs qui reviennent sur mon état "nouveau".

*Ok les archontes, les daevas, les adams. Faire pencher la balance pour la lumière. Oui ça pourrait être pas mal ça de faire pencher le monde de ce coté là ...
Mais ce duel ... ça semble d'une autre époque presque d'une autre vie.
Au moins elle est pratique cette épée j'aurai eu l'air fine à devoir la sortir d'ici ...

Mais sinon je veux bien aider le monde mais par où commencer...


Je fini mon plat et attend les instructions de Tanaka tout en continuant de ruminer mes visions.

Journalisée
Doumba
Modérateur
Enseigne
*
Hors ligne Hors ligne

Messages: 1 773


« Répondre #4 le: 28Mai, 2010, 07:22:06 »

La soirée se termine classiquement. Les japonais sont ronds comme des pelles et souhaitent finir la soirée dans un club avec femmes dénudées. C'est le boulot qui veut ça, tu as l'habitude. La manège finit vers 2h du matin, lorsque tu les raccompagnes à leur hôtel. Il faut passer les prendre demain vers 10h pour les emmener à un RV professionnel.

De ton côté tu rentres chez toi pour une nuit bien méritée.

Dans la nuit, ta vision se poursuit. Cela à l'air réel :

Mercure. La planète la plus proche du soleil enseignent les druides, un corps céleste aux rapides mouvements virevoltants. Un dieu de Rome racontent les bardes, un messager aux pieds ailés. J'ignore si le symbole qui flamboie sur l'épée de mon adversaire en appelle à la planète ou à la divinité. Je sais juste qu’il me faut me préparer à être renversé. Une vague invisible me submerge, manquant de me jeter à terre. Par chance, mais aussi parce que j’ai prévu ce sale coup, je reste debout. Mon adversaire grommelle, mécontent de mon pied-de-nez à la magie de son épée, et commence à multiplier les assauts. Il gagne de la vitesse à chacune de ses attaques. J'enchaîne parade après parade posément, me concentrant pour accélérer mes défenses. Je choisis la prudence, sacrifiant la puissance de mes coups pour me focaliser sur ma protection.
Journalisée

Trinités : MJ
Atrusd Giblerto : PbF Le Destin d'Eugène
Logicielle
Double solde
*
Hors ligne Hors ligne

Messages: 141


« Répondre #5 le: 31Mai, 2010, 19:52:36 »

La musique de mon réveil me tire de mon rêve vers 8h, tout comme les miaulements affamés des chats.

J’ai du mal à remettre mon esprit en place et reste pendant quelques minutes à écouter les infos pour reprendre conscience du monde réel.

Je fini par me lever pour remplir la gamelle des chats pour qu’ils arrêtent de me casser les pieds, et je me sers un petit déjeuner copieux tout en continuant d’écouter la radio d’une oreille.

Je sais donc que j’ai du être une bretteuse et que j’ai croisé le fer avec cet homme.

Par curiosité, je tire les rideaux de chez moi et tente de dégainer mon épée, afin de voir si je n’ai pas oublié ces mouvements que j’utilise dans mes visions.
Journalisée
Doumba
Modérateur
Enseigne
*
Hors ligne Hors ligne

Messages: 1 773


« Répondre #6 le: 01Juin, 2010, 23:26:48 »

En faisant le geste d'arracher ton épée du sol, elle apparait dans ta main. Tu l'examine. Une représentation d'un Dragon l'orne. Les symboles astrologiques de 8 planètes sont gravés sur la lame : Mercure, Vénus, Mars et Jupiter sont clairement marqués alors que Saturne, Uranus, Neptune et Pluton sont estompés.

Tu manipule cette épée de templier et en prend rapidement la mesure et l'équilibre. Tu essaies de refaire les mouvements de ton rêve. La vision se poursuit :

Le rythme soutenu de mon adversaire ne me pose guère de problème : notre duel vient de commencer, j'ai bien assez de souffle pour endurer cette tempête. Le roi - il porte une couronne - ne cherche  d'ailleurs pas à m'épuiser, il attend seulement une petite erreur de ma part qui lui  permettra de placer un coup gagnant. Son habileté en mêlée est légèrement supérieure la  mienne, le destin devrait donc tôt ou tard lui sourire si je ne romps pas son implacable  mécanique.

Comme dans un rêve, tu quittes la réalité, tu es au pied de cette colline, en train de bretter.

Soudain, je tente de le surprendre. Je passe mon épée dans ma main gauche. Mon frappé est moins fort mais j'espère le prendre en défaut. Hélas, fin tacticien, le roi a deviné  ma manoeuvre et ne s'est pas laissé abuser par mon subterfuge. Sa réaction est fulgurante. Je vois son front se plisser, signe manifeste d'un effort mental destiné à activer les  propriétés magiques de son Epée. En effet, sur l'épée, le symbole de Mars s'illumine. Là  encore une planète et un dieu romain, mais je n'ai guère le temps de pousser mes réflexions ésotériques plus avant : son Epée s'embrase ! Des flammes jaillissent et courent  le long de la lame. Des cris de stupéfaction s'élèvent des rangs des chevaliers et écuyers  qui contemplent notre joute. Je m'écarte d'un bond. Légèrement trop tard : Le feu me  roussit la pointe des cheveux. Le roi profite de mon désarroi. Il empoigne sa Lame à deux mains et d'un  mouvement de balancier la dresse haut dans le ciel au dessus de sa tête. Puis, il la précipite  avec violence, la pointe en avant, sur le sol, à ses pieds. Un nouveau symbole s'anime.  Vénus ai-je à peine le temps de penser. Je connais les effets à venir – je les ai déjà vus à  l' oeuvre lors d'un accrochage avec les chevaliers noirs  – mais cela ne me sert finalement pas à grand chose. La terre, cognée par le roi, grogne et tremble. Le Roi reste  fermement campé sur ses jambes. Anticipant la secousse tellurique, j'écarte les bras pour  ne pas chuter. Je garde mon équilibre, mais je perds un bref instant. Le Roi exploite mon  ralentissement. Un premier coup vient faucher mon arme et l'envoie à plusieurs pas. Puis, il  pousse son avantage, accélère et frappe à nouveau, me prenant au dépourvu. Son épée vole vers mon crâne.

Au dernier moment, le Roi desserre son étreinte sur la garde. Lorsque l'épée me touche,  elle tourne sur elle-même, me percutant de son plat, me laissant étourdi mais vivant... Si  cela avait été un combat réel, je serais mort. 

Chevaliers et écuyers, ainsi que quelques serviteurs de la maisonnée, acclament leur
souverain, tandis que quelques quolibets taquins me prennent pour cible. Le Roi me sourit  et m'étreint fraternellement.


Tu reprends tes esprits. Tu es assis au milieu de ton salon. Quelques objets sur les étagères ont été renversés ou brisés. Ta Lame-Soeur se trouve dans un coin de la pièce.
Journalisée

Trinités : MJ
Atrusd Giblerto : PbF Le Destin d'Eugène
Logicielle
Double solde
*
Hors ligne Hors ligne

Messages: 141


« Répondre #7 le: 02Juin, 2010, 19:13:04 »

Je grommelle encore un peu étourdie par le « choc » de l’épée sur mon crâne. Je ramasse ma lame-sœur et la rengaine.
 
Je prends le peu de temps qu’il me reste avant de rejoindre Tanaka et ses collaborateurs pour remettre les étagères à peu près en place, jeter les bibelots brisés, vérifier que je n’ai pas éborgné un des chats, prendre une douche, et sauter dans un tailleur.

Je fonce ensuite au lieu de rendez-vous pour arriver légèrement en avance.
Journalisée
Doumba
Modérateur
Enseigne
*
Hors ligne Hors ligne

Messages: 1 773


« Répondre #8 le: 02Juin, 2010, 22:30:26 »

Tu accompagnes donc les japonais à leur rendez-vous. Alors que tu les attends dans le couloir à proximité de la salle où il ont une réunion, regardant à travers les vitres de la tour de glace de La Défense dans laquelle vous vous trouvez, la vision se poursuit.

Je m'écarte du roi et lui rend son sourire :
« Quelle est cette diablerie de feu ? lui demande-je.

- Vous n’êtes pas tous semblables : il y en a parmi vous qui ont dépensé leurs biens et qui ont combattu avant la victoire, psalmodie Palomides qui s'avance pour apporter au Roi son manteau. Ils recevront leur récompense et leur Lumière. Aujourd’hui, on  n’acceptera plus de rançon, ni de vous, ni des incrédules, votre refuge est le feu ! C’est lui  votre compagnon inséparable. Nous avons fait descendre le Fer. 

- Le Fer ! confirme le Roi en désignant Palomides du menton. » 

J'observe le maure, cet énigmatique étranger, mi-guerrier mi-mystique, amené à la cour par le Magicien. J'utilise ma clairvoyance. L'essai se solde comme mes précédentes tentatives. Je  ne perçois aucune puissance émaner de lui. Est-ce un leurre ? A-t-il fait  le vide dans ses énergies pour ne pas dévoiler sa nature ? N'est-il qu'un simple humain ?  Dans ce cas, d'où lui vient le savoir qu'il enseigne au Roi et qui permet au roi de réaliser  des prodiges avec son Epée ? 

« Le Fer ? On aurait plutôt dit des flammes, dis-je en portant ma main à ma tête et secouant mes cheveux pour faire tomber les quelques pointes brûlées par sa Lame. »


Le Roi et Palomides s'esclaffent. Le Roi tend son Epée devant lui et s'abîme dans la contemplation de l'arme. Huit symboles courent sur la lame. 


« Mercure, Mars, Vénus. Je n'ai fait les frais que de trois sur huit. Je n'ai pas à me 
plaindre : les choses auraient pu être pires. 
- Aujourd'hui, non. Je t'ai infligé tous les tourments en mon pouvoir ! répond le roi en 
 riant à gorge déployée. Excalibur est une arme fantastique mais il faut du temps pour  l'apprivoiser. Notre union complète exige de la patience... » 

Notre conversation est interrompue par l'arrivée du Magicien. Immédiatement, le maure  tombe à genoux, face contre terre, aux pieds de l'Enchanteur. « Relève-toi Palomides du clan Hâshim de la tribu de Qoraysh, lui intime le Magicien, ceci n'est pas utile, tu le sais. » Puis il  s'adresse au Roi : « As-tu fini de martyriser tes chevaliers ? Je t'amène des nouvelles de Mordred. »


Les japonais qui ressortent de leur réunion te tire de ta rêverie.

Le reste de la journée se passe sans encombre. Tu raccompagnes tes clients à l'aéroport puis tu rentres chez toi.

Journalisée

Trinités : MJ
Atrusd Giblerto : PbF Le Destin d'Eugène
Logicielle
Double solde
*
Hors ligne Hors ligne

Messages: 141


« Répondre #9 le: 03Juin, 2010, 20:06:42 »

Une foi arrivée chez moi je fais quelques recherches sur internet sur la légende du roi Arthur, Merlin, Mordred, et surtout Palomides le seul dont le nom ne me parle pas.
Journalisée
Doumba
Modérateur
Enseigne
*
Hors ligne Hors ligne

Messages: 1 773


« Répondre #10 le: 04Juin, 2010, 04:12:59 »

Les informations sur le roi Arthur, Merlin et Mordred sont pléthoriques sur Internet . Pas évident de séparer le bon grain de l'ivraie. Buthride trouve ceci sur Palomides.

Buthride apprend également que les vestiges de Camelot se situeraient à Cadbury Castle, près de Glastonbury, dans le sud de la Grande-Bretagne.
Journalisée

Trinités : MJ
Atrusd Giblerto : PbF Le Destin d'Eugène
Logicielle
Double solde
*
Hors ligne Hors ligne

Messages: 141


« Répondre #11 le: 04Juin, 2010, 07:54:56 »

Intriguée par l'emplacement de l'ancien château je réfléchie à prendre quelques vacances en angleterre ...

S'il est pas trop tard j'appel l'agence pour déposer deux jours, un vendredi et un lundi, pour me faire un long week-end en Angleterre.
Je me renseigne sur comment rejoindre la région de Glastonbury.

J'appel ensuite mon petit ami (je propose Stephane, le premier nom qui me vient à l'esprit) pour se faire une soirée à deux. Je lui parlerai entre deux verres de mon voyage.
Journalisée
Doumba
Modérateur
Enseigne
*
Hors ligne Hors ligne

Messages: 1 773


« Répondre #12 le: 05Juin, 2010, 07:15:15 »

Tu obtiens tes congés sans problèmes. Pour te rendre à Glastonbury, tu as l'embarras du choix.

Stéphane répond à ton invitation.
Journalisée

Trinités : MJ
Atrusd Giblerto : PbF Le Destin d'Eugène
Logicielle
Double solde
*
Hors ligne Hors ligne

Messages: 141


« Répondre #13 le: 06Juin, 2010, 00:03:53 »

Je passe la soirée avec lui puis prépare mon voyage pour le week-end prochain.
Journalisée
Doumba
Modérateur
Enseigne
*
Hors ligne Hors ligne

Messages: 1 773


« Répondre #14 le: 08Juin, 2010, 11:18:22 »

Le lendemain, ton patron t'appelle. Il a un paquet de protection pour les deux prochaines semaines qui viennent de lui tomber dessus. Un salon international qui attire des étrangers.

Il te demande donc de décaler tes congés de deux semaines.

Une fois à Glastonbury, que comptes-tu faire ?
Journalisée

Trinités : MJ
Atrusd Giblerto : PbF Le Destin d'Eugène
Pages: [1] 2   Haut de page
  Imprimer  
 
Aller à: