Les Salons de la Cour

23Février, 2020, 03:09:42
Bienvenue, Invité. Veuillez vous connecter ou vous inscrire.

Connexion avec identifiant, mot de passe et durée de la session
Pages: [1] 2   Bas de page
  Imprimer  
Auteur Fil de discussion: Introduction Ariitea Fontaine  (Lu 6802 fois)
0 Membres et 1 Invité sur ce fil de discussion.
Doumba
Modérateur
Enseigne
*
Hors ligne Hors ligne

Messages: 1 773


« le: 26Mai, 2010, 05:29:34 »

Off The Wall, Hawaii, 13 janvier 2000.

Fin de saison pour le North Shore, mais le spot tube continuellement depuis qu'Arritea s'est  posé sur la plage avec son gun. Il se décide donc à aller dans l'eau, pour une session d'anthologie. Peu de monde à l'eau, peu de vent et des tubes monstrueux.

Au bout d'une heure et demi, Arritea se sent bien, il est détendu et l'adrénaline qu'il emmagasine depuis qu'il surfe le fait planer. Une dernière, et il sera temps de rentrer.

Une belle vague s'amène. Arritea se met en position, se met à ramer pour prendre la vague, puis c'est le take-off. Un drop puissant, une lèvre qui ferme de suite et Arritea se retrouve de le ventre de l'océan, comme dans un cocon, comme dans un foetus.

Le tube c'est irréel. C'est comme se trouver dans une poche coupée de la réalité, une poche extra-dimensionnelle quoi ! Et d'ailleurs Arriitea voit une lumière au bout du tube. Ce n'est pas comme la lumiere qui annonce la sortie du tube, 'est beaucoup plus éblouissante. Il est d'ailleurs obligé de plisse les yeux tellement la lumière est forte.

Et soudainement, Arritea est ailleurs. Comme suspendu sur la face de la vague. Le tube s'est ouvert et devant lui une silhouette humaine, comme en suspension.

Ses yeux commençant a s'habituer a la lumière, Ariitea croit distinguer un homme robuste qui semble couvert de pied en cape par une armure de métal rougeoyant.  Dans sa main droite, il tient une lourde épée de chevalier : un petit dragon vivant s'enroule autour de sa main et de la garde de l'arme. Dans la gauche il tient un écu rouge sur lequel est martelé un symbole noir représentant la planète Mars.

Ariitea ne comprenait pas se qui se passait. Tuber ne lui avant jamais fait cet effet. La fatigue peut-être, ou bien l adrénaline accumule.

Soudain l'homme rangea son epee et posa la paume de sa main sur le poitrine d'Ariitea. Son esprit fut alors assailli par une multitude d'images et d'informations qui lui firent perdre la notion du temps.

...

Lorsqu'Arritea repris ses esprits, il était toujours dans le tube, sur sa planche, mais une épée a la main.

Le tenue de cette arme créa en lui une sensation connue : il se souvient de la garde d'une autre épée. Une scène lui revient en mémoire.

Il se souvient d'une assemblée au sein d'un château.

Douze chevaliers, dont lui-même, s'approchent d'une vaste table circulaire faite d'un bois dur comme la pierre. Ils dégainent leur épées et les posent devant eux, sur cette étrange table. Ils s'assoient et commencent à deviser entre eux.


Puis un flash, c'est la sortie du tube. omme un réflex inné, Arritea plante son épée dans le mur d'eau, entrainant la disparition instantanée de celle-ci : il ne la laisse pas tomber dans l eau, elle se volatilise.

Tous ces évènements lui font perdre l équilibre, et il chute juste a la sortie du tube.

Après un coup de machine a laver, il réussit a récupérer son surf et a remonter dessus.

- Ca va, man ! Pas de dégâts ?

C'est des surfeurs qui partage le spot avec lui qui vient au nouvelles après son wipe-out.
« Dernière édition: 04Juin, 2010, 04:55:59 par Doumba » Journalisée

Trinités : MJ
Atrusd Giblerto : PbF Le Destin d'Eugène
Arkhom
Double solde
*
Hors ligne Hors ligne

Messages: 83


« Répondre #1 le: 31Mai, 2010, 13:49:08 »

-Wouah le trip !

Ariitea tourne sur lui même à la recherche d'une lumière ou d'un gars en armure puis il reprend une attitude plus normal et s'approche des autres surfeurs.

-Ça va, un moment d'inattention... J'étais complètement dans mon truc et Bam !!! Il se tape dans la main avec son poing. La révélation.
 C'était une sacrée vague.


Il se met à rire tout en retournant vers la plage, il rejoint le petit groupe de surfeur déjà entrain de partager leurs histoires, plus radical les unes que les autres et il les écoute d'une oreille distraite tout en buvant une bière.
Il regarde parfois autour de lui pour chercher l'épée de feu, il hésite plusieurs fois, pas loin de sortir sa lame du sable.
« Dernière édition: 02Juin, 2010, 11:54:21 par Arkhom » Journalisée
Doumba
Modérateur
Enseigne
*
Hors ligne Hors ligne

Messages: 1 773


« Répondre #2 le: 02Juin, 2010, 00:35:35 »

La fatigue, l'adrénaline, l'alcool, Arritea ne contrôle plus tout à fait ses mouvements. Il fait le geste d'arracher sa Lame-Soeur du sol et elle apparait dans sa main. Ce qui lui provoque une autre vision :

Il se souvient d’une soirée de guet. Il monte la garde au sommet d’une colline protégée par quatre cercles concentriques de remparts.

Dans la plaine, des anciens marais asséchés par un important réseau de drains, les paysans rentrent leurs troupeaux pour la nuit. Sur le mont, d’autres chevaliers veillent, notamment  vers les deux portes de l'est et vers l’entrée de l'ouest. Les habitants du fort peuvent se  préparer à dormir en paix.


- Wah man ! C'est quoi ce truc !

Arritea retrouve la réalité. Son ami désigne l'Epée philippine qu'il tient en main.
Journalisée

Trinités : MJ
Atrusd Giblerto : PbF Le Destin d'Eugène
Arkhom
Double solde
*
Hors ligne Hors ligne

Messages: 83


« Répondre #3 le: 02Juin, 2010, 11:49:45 »

Une longue seconde pendant laquelle il ne sait pas quoi dire, prit la main dans le sac ou l'épée à la main il commence à bafouiller avant de se reprendre.
Il affiche son sourire le plus étincelant, il fait jouer les muscles de ses épaules avant de se lever d'un bond.

-Héhé, pas mal, hein ?!

Il tend son bras vers son pote, la lame pointé vers l'océan, il y fait jouer les reflets du soleil couchant.

-Elle est belle nan ? Mais c'est pas un jouet... J'ai... Je me suis mit plus sérieusement au Kali !

Fier de son bobard il s'éloigne de quelques pas puis commence à enchainer quelques attaques de Kali Escrima, faisant tournoyer la lame doucement, pas vraiment sur de lui il a un peu peur de se trancher un bras.
« Dernière édition: 02Juin, 2010, 11:55:05 par Arkhom » Journalisée
Doumba
Modérateur
Enseigne
*
Hors ligne Hors ligne

Messages: 1 773


« Répondre #4 le: 02Juin, 2010, 23:01:17 »

Tu prends rapidement la mesure et l'équilibre de la lame, comme si tu étais habitué à ce genre de manipulations. La vision se poursuit :

La Lune. Le soleil n’est pas encore couché, mais elle est déjà bien visible et bien pleine
lorsque je prends ma place au poste de guet. Elle sera ma compagne durant la nuit. Je  n’ose la regarder en face pour le moment. Je  préfère porter mon attention sur la campagne environnante.

Du haut de mon rempart, j’embrasse plusieurs dizaines de lieues. J’inspecte d’abord les trois enceintes qui courent tout autour du Château. Le camp est situé sur une colline et  trois paliers ont été aménagés pour pouvoir la défendre efficacement en cas de siège.  Mon examen m’apprend que tous les hommes sont à leur poste et que le rempart ne  semble pas abîmé. Tranquillisé, je laisse mon regard s’éloigner de la colline pour se poser  sur les canaux creusés pour drainer l’eau croupie qui infectait autrefois les marais de la  région. Sans ces travaux d’assainissement, le Château ne serait jamais devenue le centre  militaire qu’elle est aujourd’hui. 

C’était une idée du Magicien bien sûr. Je ne crois pas que le Roi ait été ravi quand le vieux sage l’accompagna dans cet infâme marécage. J’étais avec eux ce jour là : « traîna » est  sans doute un mot plus juste que « accompagna ». Je suis certain qu'il le regretta  amèrement quand il fut mordu par un serpent. Je ne suis pas près d’oublier les deux jours  de fièvre qui suivirent. Nous crûmes le perdre. Il parlait dans son délire, mais quelques  mots seulement étaient intelligibles. Il était question d’un serpent et d’un dragon.
Journalisée

Trinités : MJ
Atrusd Giblerto : PbF Le Destin d'Eugène
Arkhom
Double solde
*
Hors ligne Hors ligne

Messages: 83


« Répondre #5 le: 04Juin, 2010, 02:41:38 »

-Un serpent et un dragon...

Il reprend ses esprit et regarde la poignée de pinute, le dragon.
Pour son ami:
-Alors pas mal hein, j'ai besoin d'entrainement mais ça va le faire.

Il choppe son Gun au passage et lance au petit groupe de surfeur:

-Bon j'vous laisse,  faites pas de conneries !

Dès qu'il prend le petit chemin pour rejoindre la route il plonge son épée dans le sol en espérant qu'elle disparaitra.
Il retourne ensuite jusqu'à son bateau pour tester ses nouvelles limites.
Journalisée
Doumba
Modérateur
Enseigne
*
Hors ligne Hors ligne

Messages: 1 773


« Répondre #6 le: 04Juin, 2010, 05:03:30 »

Lorsqu'il plante son épée dans le sol, elle disparait.

Une fois à bord du navire, il manipule de nouveau l'épée. Les souvenirs affluent de nouveau :

Le Roi se rétablit avant que j’en comprenne d’avantage. Il décida que son quartier général serait fondé en ce lieu. De là, il ferait confluer les armées de tous les seigneurs de  Bretagne pour lutter contre notre ennemi. L'Echanteur ne m’expliqua jamais ce que le roi avait voulu  dire dans son délire – ni d'ailleurs pourquoi il le conduisit dans cette tourbière. Mais de  temps à autre, il raconte une curieuse légende. Elle parle justement d'un serpent et d'un  dragon, qui dorment sous la terre. À intervalles réguliers, ils se réveillent et se combattent férocement. Le sol se met alors à trembler et toutes les constructions s’effondrent. Las du  combat, les deux monstres finissent par se rendormir. Une nouvelle génération d’hommes  reconstruit ce qui a été détruit, jusqu’à ce que le serpent et le dragon s’éveillent à nouveau.  Le Magicien n’a jamais raconté la fin de cette étrange histoire. Est-ce que le dragon arrache la  tête du serpent avec ses crocs ? Ou est-ce que le serpent étouffe le dragon dans ses anneaux ? Est-ce que les deux adversaires se combattent éternellement ?

La nuit est finalement tombée et seule la lune éclaire la plaine. Je vois le serpent maintenant. Le reflet lunaire trace dans les canaux de pâles silhouettes longilignes. Alors  que les heures passent, ces serpents semblent s’approcher du Château en rampant. Je  préfère quitter des yeux cette vision sinistre pour regarder les étoiles un instant. L’éclat de  la lune m’empêche de les apercevoir et je ne peux m’empêcher de la regarder, elle et son  sourire carnassier. Quand nous étions enfants, ma soeur m'a enseigné comment voir un visage dans la Lune. Elle disait qu’elle était rassurée par sa face ronde, qui ne blesse pas les  yeux comme le fait le soleil. Mais quoi qu’elle pouvait distinguer de rassurant dans ce visage, j’étais terrifié par le sourire narquois que semblaient dessiner les tâches sombres à  sa surface. Aujourd'hui, alors que je frissonne devant les serpents issus de mon  imagination, le sourire me paraît plus moqueur que jamais.
Journalisée

Trinités : MJ
Atrusd Giblerto : PbF Le Destin d'Eugène
Arkhom
Double solde
*
Hors ligne Hors ligne

Messages: 83


« Répondre #7 le: 08Juin, 2010, 13:38:05 »

Il plonge la lame dans le sol pour la faire disparaitre et allume la radio avant de sortir de la cabine pour aller réfléchir sous le ciel étoilé.
Un pauvre quartier de lune qui l'éclaire, il se laisse bercer par l'océan en se plongeant dans les visions qu'il a eu.

-J'étais un chevalier ? De la table ronde...
 Cooool, ça promet d'être palpitant ma nouvelle vie.


Il se redresse et regarde autour de lui.

-Hé, ya quelqu'un?  Deva, Archonte ?
Allez les gars, si on doit vivre ensemble va falloir me parler !


Il regarde sur ses épaules, un peu comme s'il s'attendait à voir apparaitre un petit ange et un démon comme dans les dessin animé.
Puis se rendant compte qu'il est ridicule il se tait et somnole en écoutant la musique.
Journalisée
Doumba
Modérateur
Enseigne
*
Hors ligne Hors ligne

Messages: 1 773


« Répondre #8 le: 09Juin, 2010, 03:11:47 »

Ses pensées vagabondes. Camelot !

Camelot revient à son esprit sans arrêt.
Journalisée

Trinités : MJ
Atrusd Giblerto : PbF Le Destin d'Eugène
Arkhom
Double solde
*
Hors ligne Hors ligne

Messages: 83


« Répondre #9 le: 09Juin, 2010, 12:38:25 »

Au milieu de la nuit je me traine jusqu'à mon lit pour ne pas me réveiller avec un mal de dos.
Vers 09h je me lève et pars immédiatement pour Haleiwa, essayer de trouver un cyber café.

-Alors c'est comme ça que ça marche ? On me met des images dans la tête et après je dois gérer le truc... (Pour se sentir plus sain d'esprit il parle à des esprits invisible.)
Journalisée
Doumba
Modérateur
Enseigne
*
Hors ligne Hors ligne

Messages: 1 773


« Répondre #10 le: 10Juin, 2010, 03:07:03 »

Si tu recherches des information sur Camelot, tu apprends que ses vestiges se situeraient à Cadbury Castle, près de Glastonbury, dans le sud de la Grande-Bretagne.
Journalisée

Trinités : MJ
Atrusd Giblerto : PbF Le Destin d'Eugène
Arkhom
Double solde
*
Hors ligne Hors ligne

Messages: 83


« Répondre #11 le: 10Juin, 2010, 04:59:32 »


...Le sud de l'Angleterre, ya rien à faire là-bas. La manche, la mer celtique, pas de spot !
Fallait s'y attendre que Camelot soit en Angleterre mais bon, même en s'y attendant ça fait pas rêver.
Je me renseigne dans une agence de voyage, l'avion et 3 ou 4 jours à Glastonbury, juste pour voir l'étendue des dégâts sur mon compte en banque.
Je rentre sans avoir acheté le billet d'avion.
Je pèse le pour et le contre le reste de la journée, je vais surfer (vaguement) pendant 2 petites heures puis je vais jusqu'à Pipeline pour mater la bête.
En rentrant je loue Excalibur, un vieux film des années 80 et je me demande si j'étais un de ces chevaliers connu ou juste un chevalier lambda.
Bref, je fais pas grand chose à part me demander si je devrais y aller ou pas.
Journalisée
Doumba
Modérateur
Enseigne
*
Hors ligne Hors ligne

Messages: 1 773


« Répondre #12 le: 10Juin, 2010, 05:11:07 »

C'est clair qu'un voyage en Angleterre devrait nécessité que tu t'endettes. Ou que tu obtiennes un coup de pouce.

Durant la nuit, tu ne pense qu'à Camelot, à ton tour de garde, à Arthur, la Table Ronde, au point de ne pratiquement pas fermer l'oeil.
Journalisée

Trinités : MJ
Atrusd Giblerto : PbF Le Destin d'Eugène
Doumba
Modérateur
Enseigne
*
Hors ligne Hors ligne

Messages: 1 773


« Répondre #13 le: 12Juin, 2010, 09:10:04 »

Il te faut 2 semaines pour réunir la somme ou bien pour mobiliser les contacts nécessaires.

Le voyage se déroule sans histoire, d'abord par les airs, puis sur terre. Ariitea arrive à Glastonbury après une traversée des terres basses des Somerset Levels.

Glastonbury se situe à une trentaine de kilomètres au sud de Bristol. La ville d'à peine huit mille âmes tire son charme de ses maisons des XVIIe, XVIIIe et XIXe siècel. L'été, les foules affluent en raison de pélerinages religieux et d'un festival de musique contemporaine. Une communauté d'adeptes  de doctrines new ages celtisantes s'y est installée et est visible par certaines échoppes qui fleurissent dans les rues de la ville durant la saison haute.
Journalisée

Trinités : MJ
Atrusd Giblerto : PbF Le Destin d'Eugène
Arkhom
Double solde
*
Hors ligne Hors ligne

Messages: 83


« Répondre #14 le: 13Juin, 2010, 14:27:54 »

(Désolé pour le temps de réponse. En effet je travaille pendant deux semaines d'arrache-pied pour m'offrir ces vacances de rêves. )

Je suis assez hermétique à la beauté désuètes de la région et c'est vraiment poussé par mes "rêves" que je suis là, si au moins on étaient en été...
Je dépose mon sac de voyage à l'hotel et je vais dans une des boutiques acheter un livre sur  Camelot, les chevaliers de la table ronde et du même coup je me renseigne sur le site de Camelot et comment on fait pour visiter les ruines, aller sur la colline etc...
Journalisée
Pages: [1] 2   Haut de page
  Imprimer  
 
Aller à: